Vous voulez savoir ce qui fait bouger les sourcils d’un recruteur ? Ce n’est pas la pénurie de caféine qui est en cause, mais les signaux d’alerte lors d’un entretien  que les candidats agitent sans le savoir.

De ceux qui partagent trop à ceux qui n’ont jamais rien à se reprocher, la variété est infinie.

Une discussion récente sur Reddit a mis en lumière ces bêtes noires, les recruteurs ayant fait part de leurs plus grandes réticences en matière d’entretien.

Passons en revue quelques-unes de ces révélations candides.

les signaux d'alerte lors d'un entretien

1. Donner trop d’informations inutiles

les signaux d'alerte lors d'un entretien

 

2. Traverser l’histoire que personne ne veut entendre

les signaux d'alerte lors d'un entretien

3. Être la personne qui n’a jamais été fautive

les signaux d'alerte lors d'un entretien

4. Jouer la carte de la victime partout

les signaux d'alerte lors d'un entretien

5. Avoir l’audace de se présenter sans aucune recherche

les signaux d'alerte lors d'un entretien

6. Ne pas donner de réponse directe

les signaux d'alerte lors d'un entretien

7. Faire preuve d’une attitude « je m’en fiche ».

les signaux d'alerte lors d'un entretien

8. Lorsqu’ils ne peuvent s’empêcher de s’apprécier

les signaux d'alerte lors d'un entretien

9. Faire preuve d’une capacité d’écoute nulle

les signaux d'alerte lors d'un entretien

10. Parler de compétences non pertinentes

les signaux d'alerte lors d'un entretien

C’est maintenant à votre tour de partager vos histoires ! Quels signaux d’alerte avez-vous repérés lors d’un entretien ? Laissez-les dans les commentaires et laissez-vous emporter par l’hilarité !

P.S. : Si vous êtes à la recherche d’une plateforme ATS + CRM alimentée par l’IA, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil à Recruit CRM. Réservez une démonstration pour voir l’outil en action.